Histoire(s)

L’histoire de Caravan Cowork In Aix en Provence est liée à l’expérience en entreprise de Diego Audemard, son fondateur ainsi que de sa découverte d’un premier espace de coworking dédié aux architectes à Barcelone en 2008.
De là est née l’envie et l’ambition de créer un espace de travail accueillant et inspirant, capable d’accueillir des activités variées afin de favoriser les échanges, compétences et expertises entre activités.
« Mes expériences en entreprise m’ont permis de vivre l’expérience du travail en open space et dans un bureau privatif. J’ai aussi pu participer à l’ouverture et à l’aménagement de plusieurs bureaux commerciaux dans le monde. J’ai pu expérimenter les avantages et inconvénients de chaque formule.
Mon projet avec Caravan Cowork In Aix en Provence est de donner accès à ce que les entreprises offrent de mieux à leurs salariés, à savoir des outils performants (photopieuse, scanner, matériel pour visio conférence et projection, …) et la convivialité de travailler à plusieurs (se retrouver pour une pause café, les échanges informels, l’entraide, …) au service des autoentrepreneurs, indépendants et/ou petites sociétés. »
Diego, fondateur de Caravan Cowork In Aix en Provence
Le logo de Caravan, inspiré des dromadaires dans le désert
Le projet Caravan Cowork In Aix a pris forme début 2018 afin d’aménager un espace de travail dans le « flow »… Le mouvement lent et régulier des Caravanes…
Avec la possibilité de s’y poser/retrouver/rencontrer… A l’image des caravansérails…
Ces idées de mouvement et d’ancrage se retrouvent symboliquement dans l’héritage du Poète Provençal Charloun Rieu qui a donné le nom à la rue où est situé Caravan Cowork In Aix en Provence ainsi qu’au quartier, le Jas de Bouffan à Aix en Provence.
Voici quelques extraits de Wikipedia sur cet héritage que Caravan Cowork In Aix en Provence souhaite faire vivre!

« Charles Henri Rieu, dit Charloun Rieu (1er novembre 184611 janvier 1924), né et mort au Paradou, un village des Alpilles (Bouches-du-Rhône), est un poète et conteur de langue provençale. Il a connu un succès régional grâce à la publication de trois tomes de Li Cant dóu Terraire (« Les Chants du terroir »), chansons composées par ses soins.

Charloun Rieu se déplace de mas en mas et de village en village pour y interpréter ses chansons. Frédéric Mistral (prix Nobel de littérature en 1904 pour son œuvre « Mirèio » en langue provençale) écrit de lui en 1884 :

« Au fin fond de la Crau, dans ces métairies perdues, là-bas, entre la mer et le Rhône, où paissent les troupeaux de chevaux blancs et de taureaux noirs, les gardians, les bouviers, les « maraîchins », les valets de ferme, les pêcheurs de sangsues, se réunissent le dimanche pour attendre Charloun. Ils sont là quelquefois une centaine ; ils mangent une brebis, quelques platées d’escargots ou une matelote de carpes de marais. Après, Charloun se dresse, et en voulez-vous, des chansons ? Nous y voilà : des chansons pour la moisson, des chansons pour les pâtres, des chansons pour l’olivaison, des chansons de soldats, des chansons d’amourettes.
— Oh, les belles veillées ! me disait un jour Charloun. Il me faut bien trois heures de marche pour y aller, trois heures pour le retour, à travers les cailloux et les herbes palustres ; mais je ne plains pas mes jambes. Ah ! comme ces gens-là aiment le Félibrige ! C’est un plaisir, là, de chanter. Ils vous écoutent comme de vrais grillons. » »

Charloun Rieu

Charloun Rieu apporte à Caravan cet ancrage autour de la Provence et de l’art… Sans oublier le mouvement dans l’espace de sa vie de troubadour du début du siècle.

Le Jas de Bouffan, peinture sur toile de Paul Cézanne, 1876 – Musée de l’hermitage à St Petersbourg (Russie)

Le quartier du Jas de Bouffan a aussi une histoire et un héritage sources d’inspiration.

« Le nom Jas désigne une bergerie en provençal. Bouffan peut se traduire par « vent ». Il pourrait venir du provençal boufa, « souffler ». Ce nom évoque sans doute la situation venteuse et surélevée d’un jas qui a donné son nom à tout le quartier.

La construction du quartier du Jas-de-Bouffan est pour l’essentiel à mettre au crédit du maire Félix Ciccolini (1967-1978). C’est lui qui, en avril 1969, prend la décision de construire sur ce quartier en devenir « 5 075 logements moyens, des écoles, des commerces, un collège, un stade et un centre omnisports sur 169 hectares de terrain» pour permettre le logement de nombreuses familles de rapatriés d’Algérie. Il dit en 1973 que le quartier du Jas-de-Bouffan, en pleine expansion, « symbolise notre ville tout entière qui, depuis quelques années, subit une des plus fortes mutations de son histoire. »

Le Jas de Bouffan est le nom d’un jas du XVIIIe siècle acheté le 15 septembre 1859 par Louis-Auguste Cézanne, père du peintre Paul Cézanne, à Gabriel-Fernand Joursin. Elle possède un domaine agricole et viticole de 15 hectares7. Ce n’est que vers 1870 que toute la famille Cézanne s’y installe, même si Paul s’y rend régulièrement pour peindre. Le peintre y a installé son atelier et y a commencé sa carrière. Il y a fait l’une de ses plus « grandes » œuvres (travail mural de 1859 à 1899 : « Les Quatre saisons »), ainsi que Le Jas de Bouffan (vers 1876) conservé au musée de l’Ermitage.

Les murs voient en 1888 la présence d’Auguste Renoir, qui n’y reste pourtant pas longtemps.

Enfin, la famille Cézanne vend son bien le 18 septembre 1899 à Louis Granel, ingénieur agronome de Carcassonne. La maison reste dans la famille Granel, puis, par alliance, dans la famille Corsy, jusqu’en 1994, date à laquelle le docteur Corsy la vend à la mairie

Aujourd’hui le quartier du Jas-de-Bouffan, situé à 2 000 mètres du centre ville historique, est reconnu comme le quartier le plus arboré d’Aix-en-Provence. Il est actuellement en pleine effervescence avec:
– l’arrivée de l’Aixpress, le bus à haut niveau de service dont l’un des arrêts est situé à quelques mètres de Caravan Cowork In Aix en Provence. Ce bus reliera en quelques minutes la Rotonde.
– le tribunal de grande instance et son annexe
– les 2 pôles associatifs « Le Patio » et le « Château de l’horloge »
– le stade Maurice David (6.000 places) qui héberge le club Provence Rugby… A 5 minutes à pied de Caravan Cowork In Aix en Provence
– le parking relais de 600 places actuellement en construction… A quelques mètres de Caravan Cowork In Aix en Provence
– création du pôle numérique d’Aix en Provence et de la salle de musique actuelle en cours (projet Constance: http://www.laconstance-aix.fr) »

Le Jas « bergerie » illustre bien l’ancrage qu’offre Caravan à ses adhérents. « Bouffan », le vent illustre également cette notion de mouvement, de rayonnement, d’aller vers… Cette dynamique aussi portés par les nombreux projets en cours de la ville d’Aix en Provence.